Abonnement à la newsletter

Besoin d'un conseil :
+33 (0)2 40 51 79 53
Mon compte

Culture d’anaérobies

Pourquoi est-ce si difficile de détecter les bactéries anaérobies ?

Les bactéries anaérobies sont responsables de nombreuses infections chez l’être humain. Ces infections sont classiquement séparées en 3 groupes :

  • Les intoxications
  • Les gangrènes gazeuses
  • Les infections mixtes

Les bactéries anaérobies strictes ne peuvent se cultiver qu’en l’absence d’oxygène. Cela nécessite donc des techniques bactériologiques spécifiques pour limiter le contact avec l’air ambiant. Il faut protéger les microorganismes dès la sortie de l’organisme et jusqu’au terme des investigations bactériologiques. Ces contraintes techniques peuvent expliquer la faible fréquence d’isolement des bactéries anaérobies dans de nombreux laboratoires.

Les solutions pour cultiver les anaérobes

Pour la culture de ces microorganismes, il faut les incuber dans un environnement exempt d’oxygène. Pour cela, les 2 dispositifs suivants peuvent être utilisés :

  • Des enceintes anaérobies, qui sont des chambres spéciales (chambre de Freiter) utilisant des mélanges gazeux pour créer l’anaérobie.
  • Des jarres anaérobies ou poches plastiques qui utilisent des catalyseurs chimiques pour créer l’anaérobie.

Les enceintes anaérobie

Parce que la santé humaine n’autorise aucune forme de compromis, chez ABE nous avons sélectionné les produits permettant d’obtenir le meilleur recouvrement de microorganismes anaérobies. Il s’agit des enceintes anaérobies. Elles fournissent des conditions idéales d’incubation, sans rupture d’anaérobiose du prélèvement à la lecture. Voici les principales caractéristiques de ces stations :

  • atmosphère intérieure de la station est perpétuellement en aérobiose (0% d’O2),
  • les stations fonctionnent comme des incubateurs, la température y est contrôlée (ex : 37°C),
  • Les échantillons peuvent être incubés un à un au fur et à mesure de leur arrivée dans le laboratoire (pas d’obligation d’attendre d’avoir plusieurs échantillons avant de démarrer l’anaérobiose),
  • La station permet une lecture directe et individuelle des boites. Si une boite n’a pas « poussé », l’incubation peut être prolongée plusieurs heures ou jours. Cela permet de ne pas « casser »  l’anaérobiose et donc de mettre toutes les chances du côté du biologiste pour faire pousser les anaérobies strictes.

Nos chambres peuvent également générer une atmosphère pour les organismes micro-aérophiles tel que le Campylobacter.


Ils nous font confiance !

 

Biologie Clinique

Vous souhaitez
obtenir des
informations ?

Contactez-nous
Galerie photos

Découvrez la galerie photo de la biologie clinique d'ABE.

Ces micro-organismes qui ont changé le Monde !

Lire la suite

Des soucis de tempo…? Gardez le rythme avec BIOLUMIX !

Lire la suite

Validation d’un nouveau désinfectant pour vos salles propres : Quels impacts pour vos milieux de culture ? (4/4)

Lire la suite

Contactez-nous !