Abonnement à la newsletter

Besoin d'un conseil :
+33 (0)2 40 51 79 53
Mon compte

Fertilité des milieux de culture sélectifs : cas particulier du milieu Cétrimide

Sacré Cétrimide !

Le milieu Cétrimide a pour objectif de sélectionner le genre Pseudomonas et d’inhiber les coliformes. L’agent cétrimide, permet d’inhiber un grand spectre de germes et favorise l’isolement de Pseudomonas aeruginosa.

Sélectivité du milieu Cétrimide

Le milieu Cétrimide inhibe (totalement ou partiellement) des espèces de Pseudomonas ! L’espèce Pseudomonas aeruginosa présente une résistance à cette sélection plus importante que d’autres espèces du genre, c’est pour cela que cette espèce se développe sur milieu Cétrimide. Pseudomonas aeruginosa est en fait une bactérie résistante (sur Cétrimide 😄) !

<< Néanmoins, Pseudomonas aeruginosa subit comme toute bactérie, le stress du milieu Cétrimide. Il a été montré que différentes souches de cette espèce sont plus ou moins sensibles à ce stress. Ceci a donc un impact sur les taux de recouvrement obtenus lors des essais de performance ou les validations de méthode >>

 

milieu cetrimide alliance bio expertise

Sensibilité des GRAM –

Des études ont montré la sensibilité accrue des bactéries GRAM négatives au stress lors de l’inoculation, notamment l’étape d’étalement. Cette étape est critique, plus le temps d’étalement est long plus le taux de recouvrement des bactéries GRAM – diminue (en savoir plus  👉 ici)

Cétrimide dans le temps

Développée et modifiée dans les années 1950, la formulation du milieu Cétrimide telle que nous la connaissons (c’est-à-dire celle décrite dans les textes réglementaires ; USP, Pharmacopée Européenne…) a subit une évolution majeure et pourtant silencieuse ! La pureté du composé cétrimide a considérablement augmenté depuis 60 ans. Si elle était de l’ordre de 50% au siècle précédent elle est aujourd’hui, comme beaucoup de produits chimiques utilisés dans les laboratoires, proche de 100% !

Cette évolution de pureté s’accompagne d’une augmentation du pouvoir sélectif du milieu Cétrimide et donc d’une diminution des taux de recouvrement pour Pseudomonas aeruginosa.

Comment testons-nous notre milieux Cétrimide ?

– Nous ensemençons les géloses avec un ensemenceur spiral, pour standardiser le dépôt et pour ne pas trop stresser nos délicates princesses avec l’étape d’étalement ! Ce sont des GRAM négatifs je vous rappelle !

ensemenceur spiral cetrimide alliance bio expertise

– Nous ne testons pas que la souche décrite dans la Pharmacopée, mais une autre souche de Pseudomonas aeruginosa « sensible » afin de nous assurer que le milieu n’est pas trop sélectif !

Nos conseils pour les tests de performances sur milieu Cétrimide

Vous pouvez retrouver tous nos conseils sur les fertilités 👉 ici. Voici les 4 conseils que nous avons sélectionnés pour le milieu Cétrimide :

1- Utilisez un milieu non-sélectif comme témoin  :

Le milieu TSA vous permettra de vérifier que votre suspension de souche est correctement préparée ! C’est l’élément le plus important d’un test de performance ! Ne le négligez pas.

2- Étalez vos souches ne les enterrez pas !

Le râteau il ne faut pas en abuser ! Les GRAM – sont sensibles, ne les maltraitons pas. Pour le test de Pseudomonas aeruginosa soyons conscients que notre étalement conditionne fortement le taux de recouvrement.

3- Testez simultanément un ancien lot déjà validé de milieu Cétrimide :

C’est une demande plus ou moins explicite de la réglementation ! Mais pourquoi le faire ? C’est le meilleur moyen de nous assurer que le lot à tester a des performances comparables au lot précédemment validé ! C’est le but d’un test de performance non ? Et puis cela permet de vérifier les performances du lot précédemment validé en fin de péremption, une information toujours utile pour prouver l’efficacité de nos contrôles.

4- Testez d’autres souches !

Là encore il s’agit d’une demande de la réglementation et même parfois des auditeurs/inspecteurs. C’est une demande courante de nos voisins outre Atlantique lorsqu’ils viennent nous auditer ! Et microbiologiquement cela a du sens ! Testez des souches de Pseudomonas aeruginosa ou apparentées, provenant de votre environnement. Cela permet de valider que les milieux de culture sont performants dans leurs conditions réelles d’utilisation. Finalement, c’est une qualification de performances à chaque réception de milieux de culture.

milieu cetrimide alliance bio expertise eshop


L’expertise PMM pour vos milieux de culture :

Vous êtes averse au risque ? Cela tombe bien, nous aussi ! C’est pourquoi nous avons choisi de travailler en collaboration avec PMM (N°1 en Allemagne pour les milieux pharmaceutiques). En quelques mots, PMM, c’est plus de 30 ans d’expérience dans la fabrication de milieux de culture prêts à l’emploi. L’usine de fabrication suit les exigences GMP (lire la suite de l’article)

 

Références :

Mechanical damage to Gram-negative bacteria by surface plating with the Drigalski-spatula technique – Hedderich, R., Müller, R., Greulich, Y., Bannert, N., Holland, G., Kaiser, P., Reissbrodt, R.

Webinar – Métabolisme cellulaire (21/01/2020)

Lire la suite

Rencontres de la Microbiologie – Toulouse Biotechnology Institute (07/02/2020)

Lire la suite

Pourquoi l’entreprise Coca-Cola a choisi la solution d’alliance bio expertise pour ses prélèvements d’air ?

Lire la suite

Contactez-nous !